Aucun article dans le panier.

La distribution des rôles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print

Résumé

Lors d’un projet de pièce de théâtre avec des jeunes, la distribution des rôles par le metteur en scène devient une tâche un peu ingrate. Quelques trucs.

Description

  • On peut demander des choix, mais l’adulte a le dernier mot.
  • Pour connaître nos jeunes : lectures, auditions en solo et auditions de groupes
  • Choisir les comédiens en fonction du talent, mais aussi de la tâche à accomplir.

Il y a plusieurs façons de distribuer les personnages. Celle que je préfère s’appelle « le gros bon sens ». Je regarde la liste des comédiens et je les relie avec leur personnage. Je me fie à la personnalité de l’enfant. Si un tel est extraverti, je vais lui donner un personnage qui demande de l’énergie. Si un autre est sérieux, je vais lui confier un rôle qui va lui convenir. On n’est pas encore à l’heure des rôles de composition. J’examine également la complexité du personnage et le nombre de répliques afin de m’assurer que mes petits comédiens ne reçoivent pas des charges de travail qui dépassent leurs capacités.

Si vous ne connaissez pas suffisamment les jeunes de votre troupe, vous pouvez faire des lectures. Vous demandez à différents jeunes de lire les répliques de tel personnage et vous comparez. Cela vous aidera à prendre des décisions. Mais prenez garde, les jeunes s’attachent rapidement aux personnages qu’ils lisent. Prévenez-les que la lecture n’est pas le choix définitif.

On peut également organiser des auditions en solo où les comédiens qui se voient dans un personnage précis dévoilent leurs intérêts et font valoir leurs talents. Cependant, il faut savoir que les jeunes ne sont pas de bons juges de leurs propres capacités. Si vous leur demandez quel personnage ils veulent jouer, plus de la moitié voudront obtenir le premier rôle ou le personnage le plus spectaculaire. On se retrouve alors devant des dilemmes embêtants et beaucoup de déceptions.

L’audition en groupe est une alternative intéressante. Dans une salle où l’on peut bouger, vous demandez à tous les jeunes qui désirent participer au projet d’effectuer une série d’exercices d’expression dramatique que ce soit de façon individuelle ou en équipe. Vous pourrez ainsi évaluer les capacités de chacun sans provoquer d’attentes.

Avant d’annoncer mes choix aux enfants, je leur mentionne toujours que ma décision est sans appel et qu’il n’est pas question de négocier. Comme je le dis souvent, le metteur en scène est un capitaine de bateau qui écoute les suggestions, mais décide dans quelle direction l’on se dirige.